Une nouvelle école pour les élèves francophones de Scarborough

Source: 
Gouvernement de l'Ontario

Aujourd'hui, la toute nouvelle École secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche ouvre ses portes pour la première fois pour accueillir des élèves francophones de Scarborough.

L'inauguration officielle a eu lieu en présence de la ministre de l'Éducation, Mitzie Hunter, qui était accompagnée de Marie-France Lalonde, ministre des Affaires francophones, et de Melinda Chartrand, présidente du Conseil scolaire catholique MonAvenir.  

Cette année, l'école secondaire offrira des cours de la 7e à la 9e année, notamment le nouveau programme sport, leadership, santé et bien-être, conçu pour encourager les élèves à adopter un mode de vie sain. Au cours des prochaines années, la nouvelle communauté scolaire accueillera progressivement des élèves d'autres années d'études, jusqu'à la 12e année.

L'Ontario fait le plus important investissement dans l'infrastructure des écoles, des hôpitaux, des transports en commun, des routes et des ponts de l'histoire de la province. Pour en savoir plus sur les projets touchant votre collectivité, visitez le site ONrenforce.

Investir dans la construction et la rénovation d'écoles fait partie de notre plan visant à créer des emplois, à stimuler notre économie et à améliorer la vie quotidienne de notre population. 

Faits en bref

  • L’Ontario a investi plus de 22 millions de dollars dans la nouvelle École secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche.
  • Au cours de la présente année scolaire, 54 écoles nouvellement construites ou rénovées ouvriront leurs portes, grâce à un investissement provincial de plus de 420 millions de dollars.
  • Depuis 2013, le gouvernement a versé des fonds d’immobilisations de 9,3 milliards de dollars aux conseils scolaires pour la construction de plus de 120 écoles et la réalisation de plus de 140 projets d’agrandissement et de rénovation.
  • Le gouvernement fournit par ailleurs un financement de 1,4 milliard de dollars par an pour moderniser des installations scolaires existantes; de cette somme, 200 millions de dollars seront consacrés à des projets visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • En mai 2017, le Conseil scolaire catholique du district Centre-Sud a pris le nom de Conseil scolaire catholique MonAvenir.

Ressources additionnelles