Soutenir les nouvelles arrivantes issues de minorités visibles

Source : 
Gouvernement du Canada

Communiqué de presse

Les nouvelles arrivantes issues de minorités visibles qui s’intègrent à la société canadienne se heurtent à de nombreux obstacles à l’emploi. C’est pour aplanir ces difficultés que le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, a annoncé le lancement d’un programme pilote de trois ans destiné à ces nouvelles arrivantes.

Le programme a pour but d’améliorer l’emploi et l’avancement professionnel des nouvelles arrivantes issues de minorités visibles au Canada en s’attaquant aux problèmes auxquels elles font face : discrimination fondée sur le sexe ou sur la race, précarité d’emploi, faibles revenus, absence de services de garde d’enfants abordables et insuffisance de soutiens sociaux.

Dans le cadre de ce programme pilote, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) lance un processus de déclaration d’intérêt pour de nouveaux fournisseurs de services qui ne sont pas actuellement financés par le Ministère. IRCC fournira des fonds pouvant s’élever à 7 M$ pour de nouveaux programmes et services novateurs visant à aider les femmes issues de minorités visibles à accéder au marché du travail et à renforcer les moyens des petites organisations dirigées par ces femmes ou leur offrant des services.

IRCC modifiera également les ententes de contribution actuelles de certains fournisseurs de services (FS) du Canada en les enrichissant d’un financement pouvant atteindre 5 M$. Ce financement supplémentaire permettra d’augmenter la capacité des FS et d’élargir l’offre de leurs services existants en matière d’emploi en vue de répondre aux besoins des nouvelles arrivantes issues de minorités visibles.

Enfin, IRCC travaillera avec la Société de recherche sociale appliquée pour mettre au point un cadre de conception et de mesure des programmes afin de quantifier l’efficacité d’interventions précises en matière d’emploi et de programmes, en déterminant quelles méthodes fonctionnent le mieux pour soutenir ces nouvelles arrivantes.

Faits en bref

  • Le revenu annuel médian des nouvelles arrivantes issues de minorités visibles est le plus faible de tous les groupes de nouveaux arrivants, soit de 26 624 $, par rapport à 30 074 $ pour les nouvelles arrivantes n’appartenant pas à des minorités visibles, à 35 574 $ pour les hommes issus de minorités visibles, et à 42 591 $ pour les hommes n’appartenant pas à des minorités visibles.

  • Les nouvelles arrivantes issues de minorités visibles sont plus à risque de se retrouver sans emploi. D’après le recensement de 2016, le taux de chômage de ces nouvelles arrivantes (9,7 %) est supérieur à celui des hommes de minorités visibles (8,5 %) et des hommes n’appartenant pas à des minorités visibles (6,4 %).

  • Les organisations souhaitant participer au processus de déclaration d’intérêt sont invitées à consulter les lignes directrices relatives au financement disponibles en ligne et à envoyer leur déclaration d’intérêt au plus tard le 19 décembre 2018.