Réfugiés ukrainiens : Westjet bloque une initiative caritative, offre une aide temporaire

Source : 
Radio-Canada

Radio-Canada 21 septembre 2022

La compagnie aérienne Westjet a mis fin à l'initiative d'un couple de Calgary qui se servait des laissez-passer compagnon des employés pour aider les réfugiés ukrainiens à venir au Canada. Elle offre au lieu une réduction de 50 % sur les billets d’avion, mais seulement jusqu'au 30 septembre ; une offre que le couple trouve insuffisante.

Rebecca Rider, une pilote de la compagnie aérienne, et son époux Michael Garnett ont monté une organisation caritative, Help from Canada, pour aider les réfugiés ukrainiens.

Ils ont pu faire venir au Canada presque 200 réfugiés en utilisant le programme de laissez-passer compagnon des employés.

Ces billets à très bas prix sont offerts aux employés pour qu’ils puissent les distribuer aux membres de leur famille ou à leurs amis.

Comme ils sont donnés annuellement en nombre limité, de nombreux collègues de Rebecca Rider lui en ont donné, pour soutenir sa démarche caritative.

Grâce à ces dons, nous avons aidé plus de 180 personnes à venir au Canada et 197 réfugiés ont pu voyager en utilisant ces billets au rabais , dit-elle.

Westjet lui a toutefois demandé d’arrêter d’utiliser les laissez-passer compagnons pour cette raison. Une porte-parole de la compagnie, Morgan Bell, a expliqué que selon les politiques de la compagnie ces billets sont seulement destinés aux proches des employés.

Les avantages de voyage des employés ne sont pas conçus pour les efforts caritatifs ou sans but lucratif, car [d'autres] programmes de WestJet sont mieux adaptés, dit-elle.

À la place, Westjet a décidé d’offrir une réduction de 50 % sur les billets d’avion pour les réfugiés ukrainiens, mais l'offre prend fin le 30 septembre. Michael Garnett, qui a des origines ukrainiennes, n'est pas content de ce compromis.

Ils nous offrent des billets à environ trois à quatre fois le prix que nous payons, donc nous ne sommes pas satisfaits de cette offre. C'est quelque chose, c'est un point de départ, mais cela ne va pas apporter beaucoup de gens ici , dit-il.