L'Ontario enregistre un gain de 47 100 emplois en avril

Source : 
Gouvernement de l'Ontario


Communiqué 

Le gouvernement de l'Ontario crée de bons emplois partout dans la province en rendant la province ouverte aux affaires et en réduisant le déficit et les formalités administratives.

Statistique Canada a annoncé ce matin que l'Ontario avait fait un gain de 47 100 emplois en avril. Cela comprend un gain de 10 100 postes à temps plein et de 37 000 postes à temps partiel.

Grâce à son programme axé sur l'emploi, le gouvernement a fait de la croissance de l'emploi une priorité absolue. Dans le budget de l'Ontario de 2019, publié le mois dernier, le gouvernement a présenté un plan complet et viable, qui établit un plan quinquennal pour atteindre l'équilibre budgétaire et attirer des investissements dans la province.

Les entreprises investissent en Ontario, y multiplient les possibilités d'emploi et font croître l'économie. Ces progrès se voient dans le budget, qui prévoit un déficit de 11,7 milliards de dollars en 2018-2019, soit une amélioration de 3,3 milliards par rapport au déficit de 15 milliards de dollars établi par la Commission d'enquête indépendante sur les finances.

Faits en bref

  • Des gains d’emplois ont été enregistrés dans de nombreuses régions de la province, dont celles de Kingston-Pembroke (7,8 p. 100 en glissement annuel), de Kitchener-Waterloo-Barrie (5,6 p. 100 en glissement annuel) et du Nord-Est de l’Ontario (4,5 p. 100 en glissement annuel).
  • L’Ontario a enregistré un gain de 170 300 emplois depuis juin 2018.
  • Le gouvernement de l’Ontario est déterminé à réduire les formalités administratives et à alléger le fardeau réglementaire, pour aider à réduire le coût des affaires et favoriser la croissance économique partout en Ontario. Dans son Plan d'action pour un Ontario ouvert aux affaires, le gouvernement s'est fixé deux objectifs à atteindre d’ici 2020 pour aider les entreprises à stimuler la croissance de l’emploi et à créer et à préserver de bons emplois : faire économiser aux entreprises ontariennes au moins 400 millions de dollars par année en frais reliés à l’observation des règlements et réduire d’au moins 25 p. 100 le nombre d’exigences réglementaires touchant les entreprises.