Le gouvernement du Canada annonce une affectation de fonds pour créer un nouveau centre pour auto‑isolement volontaire à Toronto

Source : 
Agence de la santé publique du Canada

11 septembre 2020 - Quand une personne présente des symptômes, l’auto‑isolement compte parmi les moyens les plus efficaces pour aider à enrayer la propagation de la COVID‑19. Cependant, pour certains Canadiens et Canadiennes, un logement surpeuplé et des coûts trop élevés risquent de rendre cette solution dangereuse ou impossible, ce qui accroît la possibilité de transmission communautaire.

Pour cette raison, l’honorable Patty Hajdu, ministre de la Santé, et John Tory, maire de Toronto, ont annoncé aujourd’hui l’affectation de 13,9 millions de dollars sur 12 mois pour financer l’établissement d’un centre d’auto‑isolement volontaire sous la gouverne de Santé publique Toronto. Le centre, qui sera situé à Toronto, comptera environ 140 chambres et offrira de l’espace sécuritaire pour s’auto-isoler volontairement.

Des données préliminaires fournies par Santé publique Toronto et Santé publique Ontario révèlent que les quartiers à faible revenu ont été touchés de façon disproportionnée par la COVID‑19. Il se peut fort bien que les habitants de ces quartiers aient plus de mal à s’isoler convenablement. Grâce à son processus de gestion des cas et des contacts, Santé publique Toronto repérera les personnes à qui sera offert le transfert au lieu d’auto‑isolement volontaire, en fonction des critères d’admissibilité recommandés par la médecin-hygiéniste de l’Ontario. 
Ces personnes auront droit au logement, y compris la literie et d’autres nécessités, à des repas quotidiens et à des frais divers, et elles recevront un appel téléphonique quotidien de la part d’un enquêteur de Santé publique Toronto spécialiste des maladies transmissibles.